top of page
  • Photo du rédacteurIDS PARTNERS

IDS Partners - Revue de presse (Février 2023)


Guerre en Ukraine : les nouveaux visages de la propagande russe en ligne (L’Express)



Damien Liccia et Jean-Baptiste Delhomme, analystes au cabinet IDS Partners, vice-présidents de l’Observatoire stratégique de l’information, ont cartographié l’évolution de la propagande russe depuis cette "déplatformisation", dans une étude publiée ce vendredi 23 décembre. Quelque peu bouleversée, cette entreprise se poursuit malgré tout grâce à une myriade de sites et d’environ 2000 canaux très actifs sur la messagerie Telegram, où se côtoient des blogueurs nationalistes, des organes officiels.




 


L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 26/12/2022 au 01/01/2023).


PROPAGANDE RUSSE. Dans une étude publiée en décembre 2022, IDS Partners analyse la circulation de contenus pro-russes dans le contexte de la « déplateformisation » des médias russes RT et Sputnik en mars 2022, consécutive à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.


Lire la synthèse de l’étude sur le site de Conspiracy Watch


 


Comment la propagande russe s'adapte aux conditions de la guerre contre l'Ukraine — une étude (ZN.UA)



Dans une étude publiée le 23 décembre, Damien Liccia et Jean-Baptiste Delhomme, analystes chez IDS Partners et vice-présidents de l'Observatoire de l'information stratégique, se sont penchés sur l'évolution de la propagande russe depuis son "déplateformisation". Quelque peu déstabilisée, elle continue de fonctionner malgré tout, grâce à une multitude de sites web et à environ 2 000 canaux télégrammes très actifs où communiquent les blogueurs nationalistes russes, les organes officiels et leurs contacts situés en Ukraine.


Lire l’article sur le site de Dzerkalo Tyzhnia



 


Guerre en Ukraine : sur Telegram, l’autre armée de Poutine (L’Express)

Dans une étude publiée le 23 décembre 2022, le cabinet français IDS Partners a identifié près de 2 000 "chaînes" proguerre à l'origine de 8 millions de messages sur ce réseau. Toutes ne sont pas directement téléguidées par l'Etat, mais les plus populaires ont souvent des liens avec les services de sécurité.




 


From Murder Pigeons to ‘Evil’ Forces: How Putin Sold His War (The Daily Beast)



“The Russian blogosphere is actively involved in the information war,” a recent investigation by the analytics firm IDS Partners found.


While these bloggers are technically “unofficial” propagandists, there are signs they get their orders straight from the top. The investigative outlet The Bell reported last November that one of the most popular pro-war Telegram channels, Rybar, was linked to Wagner Group founder Yevgeny Prigozhin.


IDS Partners warns that at least 23 bogus news sites have been amplifying claims made by these nationalist military bloggers to “positively portray the Russian invasion.” They then get laundered to foreign audiences.


Lire l’article du Daily Beast


42 vues
bottom of page